Votre panier est vide!
Voir le panier Commander
Sous-total Panier: 0,00

La saponification à froid des savons

Dans Ingrédients, sur février 19, 2016 - 15:39, Mots clés , ,


Le savon résulte d’une réaction chimique entre un agent alcalin (potasse ou soude) et une matière grasse (beurre ou huile végétal, matière grasse animale…). Trois méthodes principales permettent de fabrication du savon : celle à froid, artisanale ; celle industrielle, à chaud ; celle semi-industrielle.

LOGO-SAF-300

Le principe de la saponification à froid

Cette méthode de fabrication du savon permet d’éviter de faire cuire la pâte à savon. Ainsi, on mélange manuellement la matière grasse avec la soude jusqu’à obtenir une sorte de crème semi-liquide. Les ingrédients sont travaillés à basse température ; les huiles liquides sont ainsi utilisées à température ambiante, tandis que les beurres végétaux sont tout juste tiédis pour être malléables. A mi-réalisation, lorsque la pâte s’épaissit, on pourra ajouter des huiles essentielles, des extraits de plantes ou encore des argiles colorantes. La pâte est ensuite versée dans des moules, puis on attend 24 heures afin qu’elle durcisse, une fois la saponification achevée. Les savons sont alors laissés à sécher à l’air libre durant 4 à 6 semaines.

sav_tanneur_1

Les différences par rapport à la saponification à chaud

Le mélange initial d’huiles et d’alcali est chauffé à 100°C pour accélérer la saponification. La quantité de soude utilisée est beaucoup plus importante que celle nécessaire. Il faut donc laver plusieurs fois le savon avec de l’eau salée pour le débarrasser de la soude, ce qui ôte également la glycérine produite par la réaction entre l’alcali et les acides gras. Cette étape, dite du relargage est également utilisée pour ne pas encrasser les machines. La méthode industrielle recourt par ailleurs principalement à l’huile de palme et au suif, qui est une huile de graisse animale (beurk).

savon1_3

Les avantages de la saponification à froid

Cette technique permet au savon de conserver toute sa glycérine. Or, celle-ci est hydratante et protège la peau. Surgras, les savons ainsi produits préservent le film hydrolipidique de la peau. Les huiles n’étant pas chauffées, elles conservent toutes leurs propriétés et vertus (émollientes, apaisantes, régénérantes, hydratantes…). Cette méthode est donc prisée par les savonneries bio, qui portent un regard attentionné aux ingrédients et méthodes de production. La saponification à froid fait la part belle aux huiles essentielles et aux huiles végétales qui grâce à cette méthode conservent leurs principes actifs.

Cette méthode est écologique, car ne requiert que très peu d’énergie lors de la fabrication et ne pollue ni l’eau ni la terre ; les savons produits sont 100% biodégradables. En outre, aucun additif chimique n’est ajouté, de sorte que le savon est parfaitement toléré même par les peaux les plus sensibles. Par ailleurs, le savonnier maîtrise entièrement la qualité du produit, en choisissant chaque ingrédient en fonction des propriétés (moussant, doux, lavant, durable…) et des odeurs qu’il souhaite lui conférer grâce à des fleurs, des essences, des argiles ou encore des épices. Il peut ainsi garantit l’excellence de ses produits.

Pour aller plus loin cet article explique la réaction chimique engendré par ce système : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saponification Nos marques utilisant la saponification à froid dans la réalisation de leurs produits : Barbe N BluesLe Baigneur.   https://www.youtube.com/watch?v=_ZSIm8thaOM   Copyright Photos : Graham Campbell / Barb’n’blues / Le Baigneur

Laissez un commentaire